5 bonnes raisons de louer une chambre à un étudiant

Que faire de la chambre de votre enfant une fois qu’il a quitté le nid familial ? Comment rentabiliser une chambre d’ami pendant l’année scolaire ?

Si vous habitez dans une grande ville universitaire, à Toulouse, Montpellier, Rennes ou encore Bordeaux, vous avez sûrement déjà pensé – sans pour autant oser vous lancer ! – louer l’une de vos chambres à un étudiant. Découvrez tous les avantages de cette formule de logement avec Roomlala.


1 - La location de chambre à un étudiant : une relation longue durée

Qu’il s’agisse d’un stage de 6 mois ou d’une année scolaire complète, louer une chambre à un étudiant engage plutôt sur du long terme. Vous aurez le temps de faire connaissance avec votre locataire, de créer des liens avec lui et même de vous entraider.

Moyennant l’établissement de règles de vie et de cohabitation claires dès le départ (partage des pièces, respect des habitudes et de l’intimité de chacun), la location de chambre à un étudiant peut être une expérience humaine enrichissante et une solution de logement économique intéressante pour le propriétaire comme pour le locataire.

Le logement intergénérationnel fait d’ailleurs son chemin chez beaucoup de propriétaires.


2 - Le bail meublé étudiant, un bail facile à gérer

Prévu par la loi Borloo de 2005, le bail meublé étudiant peut être limité à 9 mois, sans tacite reconduction, si les 2 parties sont d’accord. Ce système permet à l’étudiant de ne perdre aucun mois de loyer et au propriétaire de gérer facilement entrées et sorties des occupants à un rythme adapté, en limitant par exemple le nombre d’états des lieux à l’année.

Une attestation d’étudiant est nécessaire. Un bail étudiant peut alors être signé et le dépôt de garantie versé. Ce dernier correspond généralement à 2 fois le montant du loyer sans les charges.


3 - Des avantages financiers pour le locataire et le propriétaire

Une fois le bail signé, l’étudiant locataire peut faire une demande d’aide personnalisée au logement (APL) ou une demande d’allocation de logement familial (ALF) auprès de la CAF.

Côté propriétaire, des exonérations fiscales sont possibles. En respectant le montant de loyer maximum au m² fixé par l’administration dans votre région, vous pourrez même être exonéré d’impôts sur le revenu provenant de la location d’une chambre à un étudiant.


4 - Un complément de revenu, un supplément de vie !

En plus de contribuer à lutter contre la crise du logement, vous dégagez un revenu intéressant d’une pièce inoccupée de votre résidence principale.

Selon vos besoins ou vos envies, vous pourrez affecter ces revenus à des travaux d’amélioration ou de rénovation de votre habitation, à un week-end ou à des vacances loin de chez vous, en attendant la prochaine rentrée !


5 - Des solutions anti-impayés rassurantes

Pour vous protéger des impayés, des solutions existent, comme la souscription d’une assurance loyers impayés. Mais dans le cas d'un étudiant, les parents se portent généralement volontiers garants de leur enfant.

Par ailleurs, Roomlala propose le paiement en ligne sécurisé des 3 premiers mois de loyer, le temps de vous organiser et de mettre en place un prélèvement automatique, par exemple.

N’hésitez plus et tentez l’expérience d’accueillir un étudiant chez vous !



Auteur de l'article : Roomlala


Articles similaires
Avantages Pass Premium
10 x plus de chances de trouver une location
Je deviens Premium
 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront de vous offrir un meilleur service. Lire notre politique d'utilisation des cookies.