Logement en location : quel type de chauffage choisir ?

La question du chauffage dans un logement en location est importante. En effet, cette installation influe directement sur le montant des charges dont devra s’acquitter un locataire après régularisation. Plus les charges seront élevées, plus les hausses de loyer seront compliquées. Par ailleurs, le choix de l’un ou l’autre des types de chauffage aura également une incidence sur le confort de votre locataire, et donc son envie de rester dans votre logement en location.


Quel est le chauffage le plus présent actuellement ?

Historiquement, le chauffage au gaz est le plus répandu dans les logements du pays. Ainsi, 44% des logements français, collectifs ou individuels, sont chauffés au gaz. L’électricité est la deuxième énergie de chauffage utilisée (34%), puis viennent le fioul (14%) et les autres énergies (8%). Cette répartition s’explique en partie par l’installation en masse du gaz dans les immeubles en location, au vu du prix très compétitif de cette énergie après la guerre.


Avantages et inconvénients d’un chauffage au gaz

Le prix décroissant des chaudières à gaz plaide en faveur de ce type de chauffage. Néanmoins, installer un chauffage au gaz peut nécessiter un investissement conséquent, si aucun tuyau d’arrivée n’est prévu dans le logement à la base. Ce chauffage a pour avantage d’être entièrement pilotable et de diffuser une chaleur douce et agréable. Le coût du gaz est plutôt compétitif, et certaines personnes apprécient de pouvoir bénéficier d’une table de cuisson au gaz dans leur logement en location. En revanche, disposer d’une installation de chauffage au gaz de plus de 15 ans vous obligera à faire effectuer un diagnostic spécial au moment de la mise en location du logement ou d’un changement de locataire. De plus, l’évolution du prix du gaz est encore incertaine, et les critères écologiques de cette énergie sont difficiles à définir.


Avantages et inconvénients d’un chauffage électrique

Le chauffage électrique est un type de chauffage en développement. En effet, le coût de cette énergie a tendance à se stabiliser et la production d’une électricité verte permet de renforcer le caractère écologique de ce chauffage. Concernant l’évolution technologique des radiateurs, elle permet désormais la diffusion d’une chaleur douce et constante et le réglage d’une température intérieure précise, ce qui permet au locataire de faire des économies sur ses factures d’électricité , tout en vous évitant d’avoir à investir dans une chaudière. De la même manière que pour le gaz, une installation électrique de plus de 15 ans nécessitera un diagnostic spécifique. Le coût de l’énergie électrique devrait augmenter comme celui du gaz dans le futur. Toutefois, il reste assez compliqué de cerner avec précision ces changements de prix.


Les autres types de chauffage

Parmi les types de chauffage alternatifs, le fioul est aujourd’hui en pleine décroissance dans les logements en location, car il peut être cher et dangereux. En outre, chauffer un logement avec un autre combustible, comme le bois, demande un investissement important pour mettre en place les équipements nécessaires. Ainsi, de nombreux propriétaires de logements à louer choisissent entre le gaz et l’électricité, pour limiter le coût des travaux (installation d’une chaudière et de radiateurs uniquement).





Nom de l'auteur : Roomlala

Articles similaires
Avantages Pass Premium
10 x plus de chances de trouver une location
Je deviens Premium
 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront de vous offrir un meilleur service. Lire notre politique d'utilisation des cookies.