Accédez à votre compte

ou

Pas encore membre ? Inscrivez-vous gratuitement

Inscription 100% gratuite :)
Rejoignez les 1,7 million de membres Roomlala

Dernière étape
pour contacter le propriétaire !

Choisissez un mot de passe fort (8 caractères minimum dont au moins une majuscule, une minuscule et un chiffre).

ou

En créant un compte, je reconnais avoir pris connaissance des CGU, de la Politique de confidentialité et de la Politique de Cookies de Roomlala et je les accepte.
Roomlala utilise vos données pour vous fournir et améliorer ses services. Comme détaillé ici, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification, de suppression et d'opposition à l'utilisation de vos données. Vous pouvez exercer ces droits ou supprimer votre compte depuis votre compte Roomlala ou en nous écrivant à dpo@roomlala.com.

Déjà membre ? Connectez-vous

Loader Roomlala
Loader Roomlala
Location de chambre à un étudiant

Louer une chambre à un étudiant : attention aux idées reçues

Côté propriétaires | Conseils propriétaires | 12/06/17

En tant que particulier, vous disposez d’une pièce disponible dans votre logement et vous ne savez pas quoi en faire ? Votre enfant a quitté le domicile familial et vous laisse une chambre vacante ? La location de chambre chez l’habitant est une solution très avantageuse que de nombreux particuliers choisissent afin de percevoir des revenus supplémentaires ou simplement par attrait pour le contact humain. Cette formule attire de nombreux étudiants cherchant un logement à moindre coût, surtout en ces temps de hausse du prix de l’immobilier. Malheureusement, de nombreuses idées reçues existent et loger un étudiant chez soi reste encore aujourd’hui difficile à envisager pour certains propriétaires. Les stéréotypes ont la vie dure, et pourtant, cette solution peut s’avérer beaucoup plus avantageuse que vous ne le pensez. Avantages fiscaux, réglementations avantageuses, location contre services... autant de raisons de ne pas laisser les étudiants de côté.


Les stéréotypes ont la vie dure

Dans tous les domaines, les stéréotypes ne disparaîtront jamais. Les étudiants en font souvent les frais, notamment lorsqu’il est question de trouver un logement. Souvent vus comme fêtards, malpolis, ne prenant pas soin de leurs affaires et n’aimant pas les tâches ménagères (et bien d’autre stéréotypes encore), les étudiants ne séduisent pas les particuliers à la recherche de locataires. Loger un étudiant chez soi n’a pas vraiment la côte. Ces caractéristiques ne sont pourtant pas propres aux étudiants. Attention, il ne faut pas généraliser ! En effet, les étudiants ne passent finalement pas leur temps à faire la fête, puisqu’ils savent aussi être sérieux et étudier. Loger un étudiant chez soi, nous le verrons, peut s’avérer bénéfique pour vous sur plusieurs aspects, et de nombreuses garanties, comme la caution ou la garantie de loyer impayé, permettent de vous rassurer sur les différents stéréotypes listés précédemment.


Les seuls inconvénients pouvant déplaire aux particuliers ne sont en fait liés qu’à la réglementation en termes de contrat ou aux rythmes scolaires des étudiants. Pour le premier point, le contrat de bail, réduit au minimum de 9 mois et renouvelable automatiquement, impose certaines contraintes. En effet, un préavis d’un mois a suivi cette réduction de durée de bail, ne laissant que peu de marge au propriétaire afin de trouver un remplaçant.


Le deuxième inconvénient concerne les rythmes scolaires des étudiants. En effet, un locataire étudiant est plus à même de quitter son logement pour la période d’été. Il est cependant fort probable de trouver de nouveaux locataires étudiants pour la période saisonnière. De plus, les étudiants louent souvent un appartement ou une chambre chez l’habitant pour une durée d’un an, obligeant les propriétaires à chercher régulièrement de nouveaux locataires pour l’année. Une contrainte que peu de particuliers souhaitent avoir, mais qu’il est possible de contrer grâce à des sites de mise en relation tels que Roomlala.





Les étudiants, des avantages pour votre porte-monnaie

Il faut se le dire, les étudiants représentent les premiers intéressés pour la location de chambre chez l’habitant sur une longue durée et les réglementations sont en leur faveur. En effet, très peu d’étudiants réussissent à se loger par le biais du CROUS, la demande de logement de la part de ceux-ci est donc importante, notamment dans les grandes universitaires et leur banlieue. Autant d’avantages pour aider les étudiants à trouver un logement.


Des avantages financiers

Loger un étudiant chez soi permet plusieurs avantages au niveau financier. En effet, louer une chambre vide permet la perception de revenus complémentaires, ne monnayant pas beaucoup de frais. Et quand bien même des frais ont été nécessaires pour mettre en location la chambre, ceux-ci sont très rapidement rentabilisés, puisqu’une location de chambre chez l’habitant rapporte en moyenne entre 3 500€ et 5 000€ par an, selon les régions. Il est alors très intéressant de louer une pièce qui était jusqu’à lors vide et inoccupée.

De plus, ce revenu complémentaire peut être d’autant plus avantageux puisqu’il peut être exonéré d’impôt si le revenu annuel ne dépasse pas 184€ du mètre carré en Ile-de-France, et 134€ pour les autres régions (plafonds 2017). Attention cependant à respecter les différentes conditions précisées par la loi. Dans le cas contraire, les revenus sont imposables dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux au régime du micro-Bic (abattement forfaitaire pour frais de 50%) si le revenu ne dépasse pas 32 900€, ou au régime réel qui implique la tenue d’une comptabilité si le revenu est supérieur (Service Public, 2017).

Louer sa chambre à un étudiant s’avère donc bénéfique fiscalement puisque, contrairement à la location saisonnière ou ponctuelle par des personnes actives, la location à un étudiant se fait sur le long terme et la chambre constitue son logement principal. Pas besoin de payer d’impôts donc !


Les étudiants, des locataires pas si mauvais

Ne bénéficiant en général d’aucun salaire mensuel, les étudiants font peur aux propriétaires qui voient en eux un risque d’impayés. Les étudiants ne sont pourtant pas de si mauvais élèves. Aides de l’Etat, garants, cautions, garantie de loyer impayé : et si les étudiants ne présentaient finalement pas autant de risques que vous le pensez ?

La première garantie que, vous propriétaires, percevez en début de bail est la caution. En effet, si les étudiants sont vus comme peu regardants et pouvant dégrader l’appartement, la caution payée en début de bail existe bel et bien pour vous rassurer sur ce point en promettant une somme pouvant couvrir les éventuelles réparations nécessaires. Vous n’avez donc plus besoin de vous inquiéter sur ce point bien précis.

En plus de la caution de départ, l’Etat aide les étudiants dans le paiement des loyers, mais aussi en cas d’impayés par le biais de plusieurs aides. L’Allocation Personnalisée au Logement, qui paye une partie du loyer des étudiants. Le Loca-Pass, qui peut payer le dépôt de garantie à la place de l’étudiant en cas de difficulté passagère. La Caution Locative Etudiante, qui paye les impayés et dégradations de logement en échange d’intérêts mensuels. Autant d’aides de l’Etat qui permettent de rassurer les propriétaires quant aux risques que les étudiants peuvent présenter en termes de paiement.

Mais si vous n’êtes toujours pas rassurés sur les risques d’impayés, nous avons un autre argument. Il s’agit de l’assurance appelée Garantie Loyers Impayés (GLI) à laquelle il est possible de souscrire jusqu’à 30 ans. Il est cependant nécessaire de préciser que les impayés restant marginaux puisqu’ils représentent une très faible proportion en France.

Enfin, inutile de vous rappeler que les étudiants ont généralement des garants pouvant contribuer aux frais que représentent les loyers, s’ils ne les paient pas directement. Autre point important, de nombreux étudiants ont recours à un job étudiant qui leur permet de percevoir des revenus leur permettant de payer leur loyer.


Avantages financiers, mais pas que…

Outre les revenus supplémentaires, une chambre chez l’habitant peut être louée en échange de services, et non d’argent. En effet, il est de plus en plus courant de voir des étudiants louer une chambre en échange de services. Parmi eux, nous pouvons trouver le soutien scolaire ou la garde d’enfant. En effet, un étudiant peut très bien résider chez vous et dans son temps libre aider vos enfants à faire leurs devoirs, faire du babysitting, aller les chercher à l’école, les occuper en attendant votre retour ou pendant vos sorties. Vous pouvez également loger un étudiant en échange de gardiennage ou de tâches ménagères. Si votre travail vous prend beaucoup de temps et que vous disposez d’une pièce vide, alors vous pouvez tout à fait loger un étudiant qui s’occupera de votre vaisselle, de vos lessives ou de votre repassage. Une façon originale d’aider un étudiant à la recherche d’un logement, mais aussi une façon d’éviter les risques d’impayés liés au paiement d’un loyer mensuel.

Enfin, vous pouvez décider de loger un étudiant afin de permettre à une personne âgée de bénéficier d’une compagnie quotidienne pour l’aider dans ses tâches quotidiennes, ou simplement pour lui remonter le moral. Laurence, cadre de 55 ans, loue une chambre à Brigitte, 22 ans, dans la maison de sa mère, installée dans la campagne de Rennes. « Cette location contre service me permet d’occuper ma maman, seule depuis quelques années. Et avec ses soucis de santé, je ne m’inquiète plus de ce qui pourrait lui arriver puisque Laurence rentre tous les jours », en témoigne Brigitte.

Cet avantage pourra être perçu même dans le cas d’une location traditionnelle contre paiement de loyers. Avoir une personne chez soi permet, notamment, lorsque l’on vit seul, d’avoir de la compagnie lorsque vous être présent au domicile. Il est quand même plus agréable de dîner en compagnie que seul.


Nos propriétaires témoignent

« Je loue la chambre de ma fille, partie depuis 2 ans faire ses études, à un jeune homme très sympathique, Pierre, qui étudie à Paris. La cohabitation se passe très bien, c’est agréable de rentrer le soir et d’avoir de nouvelles histoires à écouter ! Cette location me permet de payer en partie les études de ma fille et je ne le regrette pas du tout ! »
Nicolas, 55 ans, Paris


« Je loue une chambre chez Nicole depuis maintenant 7 mois et cela se passe très bien ! Cela me permet de payer des loyers moins élevés et d’avoir de la compagnie le soir. J’aide souvent pour les tâches ménagères quand je le peux. Comme ça, le partage de logement se passe très bien ! »
Lucie, 19 ans, Nantes


N’ayez donc pas peur de louer une pièce de votre logement à un étudiant. Il est nécessaire de passer au-delà des stéréotypes et idées reçues qui sont souvent fausses. En plus de ne pas être si mauvais que vous le pensez, louer à ce jeune public vous offre de nombreux avantages financiers et non-financiers.






Auteur : Roomlala

fixer le loyer de son appartement en location

Comment fixer le loyer d'une location meublée ?

04/06/18

Fixer le loyer d’un bien requiert plusieurs point d’attention. En tant que propri...

Lire
louer l'année à un étudiant et à des touristes l'été

Location étudiante l'année, location saisonnière l'été

22/04/18

Si vous disposez d’une chambre vacante dans votre logement et que vous vous deman...

Lire
louer à un étudiant plutôt qu'à un touriste

Location meublée : 5 raisons de louer à un étudiant plutôt qu'à des touristes

21/01/18

Si vous hésitez à louer votre logement à un étudiant ou à le consacrer à la locat...

Lire
louer une chambre chez soi

Louer une chambre chez soi à un étudiant

29/12/17

Louer une pièce inoccupée de son logement est tout à fait légal. Si vous choisiss...

Lire
Déposer une annonce
Trouver un hébergement

Jusqu'à 5000€ de revenus complémentaires

1,7 million de membres

Paiement sécurisé

Déposer une annonce

Plus de 40 000 logements à louer

en France

et à l'international

Trouver un hébergement

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui nous permettront de faire fonctionner le site, de réaliser des analyses et de vous proposer des contenus et des annonces les plus adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus / Gérez votre consentement à l’utilisation des cookies