Louer son logement quand on est propriétaire

louer proprietaire

En tant que propriétaire, on a bien entendu le droit de louer son appartement pour pouvoir tirer des revenus complémentaires. Quelques règles sont à respecter, qui dépendent de la durée de la location et de la formule choisie. En revanche, lorsqu’on est locataire, l’autorisation du propriétaire pour sous-louer le logement est indispensable. Roomlala vous donne des informations sur les démarches à entreprendre pour louer son appartement en toute sérénité.


Quelles sont les raisons qui peuvent pousser un propriétaire à louer son appartement ?

Différentes raisons peuvent pousser un propriétaire à louer son appartement, temporairement ou de manière plus durable. Dans le cas d’un déménagement dans un autre logement, il peut choisir de conserver son appartement et de le mettre en location pour toucher un revenu complémentaire, qui peut lui permettre de rembourser le prêt immobilier souscrit pour l’achat de son nouveau bien par exemple. Il est également possible d’acquérir un second appartement et de le mettre en location de façon régulière, pour collecter des revenus fonciers.


Quelles démarches pour louer en courte durée ?

Un propriétaire qui souhaite louer son appartement en meublé pour de courtes durées rentre dans une logique de location saisonnière et est soumis à la réglementation attachée. Sauf si la location concerne sa résidence principale, dans quel cas le propriétaire n’a aucune déclaration à faire en mairie. Les revenus résultant de la location à titre occasionnel d’un appartement meublé sont à déclarer dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). À noter que le propriétaire est exonéré d’impôts sur les loyers perçus suite à la location de sa résidence principale, s’ils n’excèdent pas 760 € par an.


La location de courte durée possède de multiples avantages, puisque les démarches sont très simplifiées et concernent uniquement la mise en ligne d’une annonce . L’inconvénient de ce type de formule réside dans le temps nécessaire pour gérer les entrées et sorties de locataires.


Quelles démarches pour louer en longue durée ?

En ce qui concerne la location de longue durée, un propriétaire rentre dans le régime de la location classique, avec notamment un bail à signer avec son locataire. Le type de bail dépend de la nature vide ou meublée du logement (bail d’habitation standard pour un logement loué vide, possibilité d’un bail étudiant de 9 mois en cas de location meublée...). Les règles de décence liées à la location d’un logement sont à respecter : le propriétaire doit garantir à son locataire l’accès à un coin cuisine, à une salle de bain, des toilettes, et le logement doit avoir une taille minimale (9 m² avec une hauteur sous plafond de 2,20 m ou 20 m³).


Les revenus tirés de la location d’une chambre chez l’habitant sont exonérés d’impôt, sous certaines conditions. Par contre, dans le cadre de la location du logement entier, les revenus sont imposés, au même titre que les revenus fonciers.


Ce type de formule permet de générer des revenus conséquents, sur une longue période. À savoir que les aspects administratifs et juridiques de la location de longue durée sont, de manière générale, plus lourds que ceux de la location de courte durée. Si vous n’avez que peu de temps disponible, ou si vous habitez loin du logement, vous pouvez toutefois faire appel à une agence immobilière pour gérer la location de votre appartement.



Nom de l'auteur : Roomlala
Articles similaires
Avantages Pass Premium
10 x plus de chances de trouver une location
Je deviens Premium
 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront de vous offrir un meilleur service. Lire notre politique d'utilisation des cookies.