Accédez à votre compte

ou

Pas encore membre ? Inscrivez-vous gratuitement

Inscription 100% gratuite :)
Rejoignez les 1,7 million de membres Roomlala

Dernière étape
pour contacter le propriétaire !

Choisissez un mot de passe fort (8 caractères minimum dont au moins une majuscule, une minuscule et un chiffre).

ou

En créant un compte, je reconnais avoir pris connaissance des CGU, de la Politique de confidentialité et de la Politique de Cookies de Roomlala et je les accepte.
Roomlala utilise vos données pour vous fournir et améliorer ses services. Comme détaillé ici, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification, de suppression et d'opposition à l'utilisation de vos données. Vous pouvez exercer ces droits ou supprimer votre compte depuis votre compte Roomlala ou en nous écrivant à dpo@roomlala.com.

Déjà membre ? Connectez-vous

Loader Roomlala
Loader Roomlala
Dates de la trêve hivernale

Dates et modalités de la trêve hivernale 2017-2018

Actualité | Actualité immobilière | 01/01/18

La trêve hivernale correspond à la période la plus froide de l’année, c’est-à-dire aux mois de l’hiver pendant laquelle un propriétaire ne peut pas expulser ses locataires. Voici en détail les dates et les modalités de la trêve hivernale.


La trêve hivernale en bref

La trêve hivernale ne date pas d’hier puisqu’elle a été mise en place pour la première fois en 1956, soit deux ans après le célèbre appel de l’Abbé Pierre au gouvernement français. Elle établissait l’interdiction d’exclusion locative entre le 1er novembre et le 15 mars de l’année suivante. En 2008, la trêve hivernale a été renforcée dans sa définition même car elle s’est étendue depuis cette date à l’interdiction pour le propriétaire de couper l’électricité et le chauffage, même en cas d’impayés de la part d’un locataire.

Cette période représente un répit de taille pour des locataires précaires et les propriétaires ont l’obligation légale de respecter cette trêve. Dans le cas contraire, un litige pourrait coûter jusqu’à trois ans de prison à un propriétaire puisqu’il s’agirait dans les faits d’une violation de domicile.


Le planning de la trêve hivernale de 2017-2018

Depuis la loi ALUR de 2014, la trêve hivernale a été prolongée jusqu’au 31 mars de chaque année. En somme, elle dure désormais 5 mois. La trêve hivernale permet de suspendre les expulsions des locataires et de leur assurer un toit pendant les mois les plus difficiles de l’année. Chaque année, ce sont près de 10 000 familles qui sont été expulsées à l’issue de la trêve hivernale, des chiffres alarmants qui ne font que renforcer l’importance d’une telle mesure. Les expulsions reprennent alors du 1er avril au 31 octobre de chaque année. Dès la fin de la trêves, les locataires faisant l’objet d’une mesure d’expulsion devront quitter leur logement.


Comment gérer les loyers impayés pendant la trêve hivernale ?

La trêve hivernale permet par définition de ne pas pouvoir expulser de locataires même en cas de loyers impayés. Il existe toutefois quelques exception à l’expulsion de locataires pendant les dates de la trêve hivernale. La première exception concerne le cas de conjoints violents ou de logements présentant des risques de solidité. L'expulsion est alors justifiée par la sécurité des occupants. Le deuxième cas concerne la constitution d’un squat avéré et enfin la dernière exception s’applique à toute personne occupant un logement étudiant sans en avoir le statut. Enfin, des locataires peuvent quitter leur logement pendant la trêve hivernale s’ils sont en procédure de relogement.

Il peut donc arriver que des propriétaires soient confrontés à des loyers impayés pendant la trêve hivernale. Dans ce cas, la trêve hivernale n’empêche en rien un propriétaire d’entamer des démarches nécessaires à savoir envoyer un commandement de paiement à son ou ses locataires et engager un jugement de demande d’expulsion. Ce dernier risquerait alors d’être effectif à la sortie de la trêve hivernale. Tous les loyers ou les factures impayées doivent restent dus à la fin de l’hiver. Les coupures de gaz, d’électricité ou d’eau reprendront également à partir du 31 mars. La procédure pour mettre en oeuvre une expulsion dure plusieurs mois, le trêve hivernale n’est donc pas nécessairement un frein pour les prioritaires victimes d’impayés.




Nom de l'auteur : Roomlala

loi Elan : le retour du plafonnement de loyer

Loi Elan : le retour du plafonnement de loyer

02/09/18

Adoptée pendant l’été 2018, la loi Elan est la dernière née des lois sur le logem...

Lire
Le dispositif VISALE succède à la CLE

Fin de la CLE : VISALE prend le relais

24/06/18

Depuis avril 2018, la CLE ou Caution Locative Étudiante a laissé sa place au disp...

Lire
réforme de la taxe d'habitation

Qui ne paiera plus la taxe d'habitation ?

01/05/18

Il y a du nouveau côté logement et la première concernée cette année est la taxe ...

Lire
payer son loyer en bitcoin

Peut-on payer son loyer avec une monnaie virtuelle ?

04/03/18

Le Bitcoin est une monnaie virtuelle aussi appelée crypto-monnaie qui permet d’ef...

Lire
Déposer une annonce
Trouver un hébergement

Jusqu'à 5000€ de revenus complémentaires

1,7 million de membres

Paiement sécurisé

Déposer une annonce

Plus de 40 000 logements à louer

en France

et à l'international

Trouver un hébergement

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui nous permettront de faire fonctionner le site, de réaliser des analyses et de vous proposer des contenus et des annonces les plus adaptés à vos centres d’intérêt. En savoir plus / Gérez votre consentement à l’utilisation des cookies