Loader Roomlala
chambre chez l'habitant

C'est quoi une chambre chez l'habitant ?

Vous disposez d’une chambre vide dans votre logement ? Vous recherchez une solution alternative à la chambre d’hôtel pour un séjour touristique ? Pensez à la chambre chez l’habitant ! Une solution flexible tant pour l’hébergeur que pour le locataire, dont on vous explique ici les caractéristiques.

Définition d'une chambre chez l’habitant

C'est quoi une chambre chez l’habitant ? C’est tout simplement une pièce, généralement meublée, disponible dans la résidence principale d’un propriétaire, qui devient alors un hébergeur. En plus de cet espace privatif, le locataire a accès aux espaces communs, comme la cuisine, la salle de bain, le salon…

La chambre chez l’habitant peut être proposée en location de longue durée ou en location de courte durée.

La dénomination de chambre chez l’habitant est aussi utilisée lorsque la réglementation de la chambre d’hôtes n’est pas applicable, c’est-à-dire lorsque l’hébergeur propose :

  • Plus de 5 chambres à la location ;
  • Une capacité d’accueil de plus de 15 invités.

Différences entre chambre chez l’habitant et chambre d’hôte

Le saviez-vous ? L’appellation « chambre d’hôtes » est strictement encadrée par le Code du tourisme. Les propriétaires qui souhaitent s’en prévaloir doivent respecter certains critères liés au locataire ou à la location.

Voici les caractéristiques de la chambre d’hôtes :

  • La capacité d’hébergement est limitée à 5 chambres et à 15 locataires maximum en même temps ;
  • La location s’effectue uniquement auprès d’une clientèle de passage. C’est là la principale différence avec la chambre chez l’habitant, qui peut être proposée en courte ou en longue durée ;
  • L’hébergeur en chambre d’hôtes doit fournir, outre la nuitée, des prestations complémentaires. A minima, le petit-déjeuner et le linge de maison. Cette disposition n’est pas exigée pour une chambre chez l’habitant ;
  • L’hébergeur doit assurer l’accueil et le ménage des chambres d’hôtes quotidiennement, sans frais supplémentaires ;
  • L’hébergeur est obligatoirement présent pendant toute la durée de la location.

Différences entre chambre chez l’habitant et meublé de tourisme

Il ne faut pas non plus confondre la chambre chez l’habitant et le meublé de tourisme, lui aussi régi par le Code du tourisme.

D’abord, le meublé de tourisme est un logement entier : studio, villa, appartement. Il doit comporter tout le mobilier nécessaire afin que les locataires puissent se détendre, dormir et préparer leurs repas.

Si le logement constitue la résidence principale de l’hébergeur, celui-ci ne peut pas le louer plus de 120 nuitées dans une année civile. Si le logement constitue sa résidence secondaire, l’hébergeur devra en outre réaliser des formalités auprès de la mairie (déclaration du meublé de tourisme, voire obtention d’une autorisation de changement d’usage dans certaines communes).

Pour résumer, le meublé de tourisme se distingue de la chambre d’hôte car :

  • L’hébergeur n’est pas présent pendant la durée du séjour ;
  • Le locataire ne peut pas faire du meublé de tourisme sa résidence principale. Il est forcément de passage, et ne peut pas louer le bien sur une durée supérieure à 90 jours.

À savoir : le gîte entre aussi dans la catégorie du meublé de tourisme et n’est pas encadré par la loi.

Différences entre chambre chez l’habitant et hôtel

L’hôtel est un établissement recevant du public (ERP), qui offre une prestation d’hébergement touristique ou d’affaires dans des chambres meublées. Considéré comme un forfait, le prix de la nuitée inclut forcément la réception de la clientèle, la fourniture du linge de lit et de toilettes.

L’hôtel peut en outre proposer de nombreux services et équipements annexes (fourniture du petit-déjeuner, l’accès à un spa ou à une piscine…) et être classé.

Quels sont les avantages d’une chambre chez l’habitant ?

Rentabiliser une chambre vide, faire des rencontres : la chambre chez l’habitant présente bien des avantages, tant pour l’hébergeur que pour le locataire.

Les avantages d’une chambre chez l’habitant pour l’hébergeur

Vos enfants ont quitté le nid, vous vous retrouvez avec une ou plusieurs chambres disponibles. Peut-être même que vous vous sentez un peu seul ? Vous pouvez proposer une chambre chez l’habitant pour avoir un peu de compagnie et faire de belles rencontres.

Vous vous inscrivez aussi dans une démarche de solidarité envers un public qui peine à se loger (étudiants, saisonniers…) et pouvez apporter de l’authenticité aux touristes en quête de partage et de découvertes.

Autre atout de la chambre chez l’habitant, c’est la souplesse du mode de location. Vous avez envie de vous engager sur le long terme avec un locataire ? Au contraire, vous préférez accueillir des touristes de passage ? Vous avez le choix entre la location de longue durée ou ponctuelle.

Enfin, la chambre chez l’habitant vous permet d’augmenter votre pouvoir d’achat, et à votre budget de retrouver de l’air.

Si vous avez quelques réticences à louer une chambre chez vous (et c’est bien normal), sachez que Roomlala vous offre un accompagnement complet pour sécuriser votre location. Nos outils nous permettent de détecter les faux profils, et ainsi de lutter contre les arnaques et les fraudes. Nous vous proposons aussi de profiter gratuitement d’une garantie de loyer impayé (GLI) pour encore plus de sérénité.

Les avantages d’une chambre chez l’habitant pour le locataire

Ce n’est pas un secret : il est difficile de se loger, particulièrement dans les grandes villes. Et le loyer d’une chambre en colocation ou d’un logement entier n’est pas accessible à tous. Les voyageurs eux, n’ont pas forcément le budget pour se rendre à l’hôtel ou pour séjourner dans une chambre d’hôtes. La chambre chez l’habitant offre ainsi l’opportunité de se loger de manière plus économique, tout en profitant d’un cadre confortable, qui reflète la personnalité de l’hébergeur.

La chambre chez l’habitant, c’est aussi la possibilité de s’immerger pleinement dans une ville, de s’offrir une expérience de voyage dépaysante et de profiter des bons conseils des hébergeurs sur les lieux à découvrir à proximité.

Chambre chez l’habitant : pour quel type de locataire ?

En proposant une chambre chez l’habitant, vous touchez une cible de locataires composée :

  • D’étudiants devant se loger pendant leurs études, en stage ou en échange Erasmus par exemple ;
  • De professionnels en déplacement temporaire ;
  • De saisonniers en activité ou en formation ;
  • De vacanciers et de touristes.

Quelles sont les obligations à respecter pour louer une chambre chez l’habitant ?

Bonne nouvelle, la réglementation relative à la chambre chez l’habitant reste assez souple !

Les obligations du propriétaire d’une chambre

Contrairement aux propriétaires de meublés de tourisme, vous n’avez pas à effectuer une déclaration en mairie. En tant qu’hébergeur, vous êtes tenu de :

  • Fournir un logement décent : la chambre doit mesurer au moins 9 m² et assurer la sécurité et la santé du locataire ;
  • Signer un contrat de location de courte durée ou de longue durée ;
  • Vous inscrire au répertoire national des entreprises si vous faites de la location une activité habituelle ;
  • Remplir les déclarations fiscales et sociales.

Les obligations du locataire d’une chambre chez l’habitant

En tant que locataire, et comme pour n’importe quel logement, vous devez :

  • Jouir paisiblement des lieux et répondre des dégradations ;
  • Respecter le nombre maximum d’occupants que l’hébergeur vous indique pour votre chambre ;
  • Assurer l’entretien et les réparations si vous partez sur une location de longue durée ;
  • Payer le prix de la location.

Quel contrat de location pour une chambre chez l’habitant ?

Le bail dépend du type de location : ponctuel ou longue durée. En courte durée, vous rédigerez un contrat de location sommaire. Si vous proposez la chambre en longue durée, vous devez respecter la loi de 89 sur les baux de location nue et meublée.

Quel est le prix d’une chambre chez l’habitant ?

L’hébergeur reste libre de fixer le prix de la chambre lorsqu’il propose un séjour de courte durée, ou un séjour de longue durée dans une zone non tendue. En zone tendue, il doit respecter la réglementation, comme par exemple l’encadrement des loyers à Paris.

À savoir : locataire, si vous remplissez les critères d’attribution, vous pouvez obtenir une aide au logement pour une location avec un bail de longue durée.

👀 Lire aussi : Comment fixer le loyer d’une location meublée ?

Comment faire l’état des lieux d’une chambre chez l’habitant ?

L’état des lieux n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé. S’il n’est pas rédigé, le logement est présumé être proposé en bon état (article 1731 du Code civil).

Deux possibilités s’offrent alors à vous :

Peut-on demander un dépôt de garantie pour une chambre chez l’habitant ?

Le dépôt de garantie est facultatif mais lui aussi recommandé. Pour un séjour de courte durée, c’est-à-dire touristique, vous pouvez fixer librement le montant. Vous avez aussi la possibilité de demander des arrhes ou un acompte.

Si vous choisissez la location de longue durée, le montant du dépôt de garantie ne peut pas excéder :

  • 2 mois de loyers hors charges en meublé ;
  • 1 mois de loyer hors charges en location vide.

Assurez-vous enfin d’indiquer le délai de restitution du dépôt de garantie dans le contrat de location !

Comme vous pouvez le constater, la location d’une chambre chez l’habitant offre beaucoup de souplesse et reste assez simple à mettre en place, particulièrement si vous vous faites accompagner par Roomlala. Notre service vous permet de vous lancer sereinement dans la location, avec des locataires fiables dont le profil a été vérifié.