Loader Roomlala
Loader Roomlala
fiscalité de la chambre meublée

Ce qu’il faut savoir sur la fiscalité de la chambre meublée

Côté propriétaires | Informations propriétaires | 16/12/16

La location d’une chambre doit obligatoirement être déclarée aux impôts, puisqu’elle génère des revenus. Voici un descriptif de la fiscalité autour de la location d’une chambre meublée, ainsi qu’un focus sur la chambre chez l’habitant.



Le régime micro-BIC

Lorsque le total des loyers perçus, charges comprises, ne dépasse pas 32 900 €, les revenus locatifs d’une chambre meublée sont soumis à un régime forfaitaire appelé micro-BIC (BIC pour Bénéfices Industriels et Commerciaux). Celui-ci a un fonctionnement assez simple. Il permet d’appliquer un abattement de 50 % sur l’ensemble des sommes gagnées grâce à votre chambre en location, le solde étant ensuite soumis à votre taux marginal d’imposition avec le reste de vos revenus. Vous ne pouvez cependant pas déduire les charges relatives à votre activité locative, car elles sont censées être intégrées dans l’abattement.


Par exemple, une chambre meublée louée toute l’année au tarif de 450 € par mois (charges comprises) induira la fiscalité suivante (taux d’impôt à 30 %) : 450*12 = 5 400 €. Abattement de 50 %, soit 2 700 € imposés à 30 %. Soit des impôts de 810 €.



Le régime réel

En tant que bailleur, vous pouvez également opter pour le régime d’imposition au réel, même si les revenus tirés de la location de votre chambre meublée ne s’élèvent pas à plus de 32 900 €. Si cette somme est dépassée, le régime réel s’applique de fait. Sa particularité est de permettre la déduction de l’ensemble des charges découlant de votre activité locative (intérêts payés sur le prêt d’acquisition, frais de gestion et d’assurance, impôts locaux, travaux…) du total des loyers perçus. Par ailleurs, un amortissement comptable du logement est accepté. Ce régime est plus complexe, car il nécessite la tenue d’une comptabilité précise, mais il peut permettre de fortement réduire les impôts relatifs à vos revenus locatifs.



La chambre chez l’habitant

Un propriétaire qui loue une chambre de son habitation principale peut en revanche avoir droit à une réduction fiscale. Sous réserve de ne pas dépasser un loyer maximum, fixé chaque année par le fisc, les revenus tirés de la location d’une chambre chez l’habitant sont totalement exonérés d’impôts.


Si augmenter votre pouvoir d’achat par la location d’une chambre à un étudiant vous intéresse, vous trouverez plus d’informations ici.




Nom de l'auteur : Roomlala

la meilleure période pour mettre son logement en location

Quel est le meilleur mois pour mettre son bien immobilier en location ?

17/06/18

Trouver le bon mois pour louer son logement vous permettra de rentabiliser votre ...

Lire
la notice d'information locataire à fournir obligatoirement par la propriétaire

La notice d'information locataire à fournir obligatoirement par le propriétaire

10/06/18

Le contrat de location instaure la relation légale qui lie le locataire et le pro...

Lire
investir dans un appartement à louer

Acheter un appartement pour louer : nos conseils

04/06/18

Investir dans le logement locatif est un moyen de se créer une très bonne rentabi...

Lire
la réglementation des poubelles en copropriété

Quelle est la réglementation en matière de local à poubelles en copropriété ?

27/05/18

Au sein d’une copropriété, le lieu de stockage des déchets ménagers, plus communé...

Lire
Déposer une annonce
Trouver un hébergement

Jusqu'à 5000€ de revenus complémentaires

1,6 million de membres

Paiement sécurisé

Déposer une annonce

Plus de 40 000 logements à louer

en France

et à l'international

Trouver un hébergement